Bien se tenir à table : Les bonnes manières

0
54

 

On ne souhaite pas un « Bon appétit » avant d’entamer un repas
Souhaiter « Bon appétit » revient à s’encourager pour la digestion du repas réalisé par l’hôte de maison. Ça revient donc à dire qu’en gros il a fait un truc bien inapproprié. Donc on ne dit rien, on s’abstient. Traduction : attends que tout le monde soit servi, mange et ferme bien ta gueule.

Bonus : S’il doit ne rester qu’une règle : ne pas mettre mal à l’aise son invité
D’après nos recherches la chose la pire à faire quand on reçoit c’est de laisser quelqu’un qui n’a aucune idée des règles précédentes être le seul à passer pour un mufle. Donc, si quelqu’un se met à bouffer son pilon de poulet à la main, qu’il boit le vin à la bouteille ou qu’il avoue écouter du Joe Dassin, il ne faut pas qu’il se sente exclu. Il faut donc faire comme lui. Voilà, si toutes les règles citées précédemment peuvent faire peur par leur classicisme celle-ci est quand même bien cool dans l’esprit. Comme quoi, les bonnes manières, c’est pas qu’un ramassis de connerie d’aristos qui portent des perruques et qui font des partouzes.

Ne pas couper sa salade avec son couteau
Pourquoi ? C’est simple, avant les couteaux n’étaient pas inoxydables, et le vinaigre les salissait. Les hôtes coupaient donc la salade au préalable. Si vous coupez devant eux, c’est comme si vous leur disiez « dis donc pignouf, c’est pas du boulot ça comme tu veux que je m’enfourne ça dans le gosier ». Si effectivement ils ont fait un travail de pignouf, vous êtes autorisé à plier la feuille de salade à l’aide de votre fourchette et d’un bout de pain.

Ne pas replier sa serviette à la fin du repas

Il faut la poser à gauche de son assiette. Attention, avec la serviette il y a tout un tas de règles, on aurait pu faire un top rien que pour ça. On peut vous citer en vrac que :

– Il ne faut pas la déplier en la claquant
– Il ne faut pas la déplier en entier et la mettre sur ses genoux
– Il ne faut donc pas se la foutre dans le col de chemise comme un goret
– Il ne faut pas la faire tourner en écoutant du Pat Seb
– Il ne faut pas se moucher dedans
– Il ne faut tuer des gens en les étouffant avec (enfin là on chipote ça peut arriver de craquer)

Ne pas mettre ses coudes sur la table
Par contre, vos mains doivent TOUJOURS être visibles pour que personne ne pense que vous vous astiquez le pipou ou la zezette en écoutant votre Tante Josiane vous raconter son voyage au Pérou. Donc le mieux c’est d’avoir ses avant bras posés sur le bord de la table.

Commencer le premier plat avec les couverts les plus éloignés de l’assiette
Si vous vous êtes déjà retrouvé dans un grand restau, vous savez de quoi on parle. Eh bien sachez que les bourges ne sont pas aussi mesquins qu’on le pense. En fait, la règle est très simple : vous partez de l’extérieur et vous allez à l’intérieur. Pas besoin de réfléchir.

On ne se ressert pas du fromage
À moins que vous soyez chez un couple de fermiers, il y a de grandes chances que le fromage soit le seul met qui n’est pas été concocté par vos hôtes. En reprendre c’est donc leur prouver que ce qu’ils ont fait n’est pas terrible, mais qu’en plus vous avez encore la dalle. De la même manière, si vos hôtes vous proposent du fromage une deuxième fois, c’est une faute. Normalement, vous êtes déjà plein comme une outre. Surtout qu’après, ben y a du gâteau.

On sert les plats du côté gauche

Et les boissons du côté droit. Quand on dessert les assiettes, il faut aussi le faire du côté droit. L’un est la cause de l’autre, si on met les plats du même côté que les verres il risque d’y avoir du dégât.

Les verres sont posés en haut à droite de l’assiette et sont alignés de la gauche vers la droite dans l’ordre suivant: eau (le plus grand verre), vin rouge (verre moyen), vin blanc (verre plus petit).
Et bien sûr pour le vin il ne faut pas remplir son verre à ras bord. Pour le vin rouge, on ne remplit qu’a moitié et pour le blanc on remplit au 3/4. Pour l’eau vous… bon mais qui boit de l’eau à table en fait ?

Tourner les fourchettes pointes vers la table
Cela vient des familles fortunées de l’époque ; les armoiries étaient gravées sur le dos de la fourchette, donc lors d’un repas, on expose fièrement ses fourchettes en argent avec le symbole familial. (Ou Ikea hein.. Tant pis..) Pour les autres couverts, on trouve le même genre de règle: les cuillères doivent avoir le côté bombé sur le dessus et la lame des couteaux doit toujours être tourné vers l’assiette.

RÉPONDRE

Merci de renseigner votre commentaire
Merci de renseigner votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.