Accueil Blog

Jean Gabin : Une Âme française

0

Jean Gabin, à l’état civil Jean Gabin Alexis Moncorgé, est né le 17 mai 1904 à Paris  et mort le 15 novembre 1976 à Neuilly-sur-Seine.

Commençant sa carrière comme chanteur de revue et d’opérette, il s’impose ensuite à l’écran, devenant une figure incontournable du cinéma français, avec sa « Gueule d’amour », tournant avec les réalisateurs importants de l’entre-deux-guerres comme Julien Duvivier ou Jean Renoir. Après la guerre, où il s’est engagé au sein des Forces françaises libres, comme marin, d’abord naviguant, puis servant à partir de janvier 1945 comme chef de char au sein du régiment blindé de fusiliers-marins, il connait tout d’abord une période creuse en termes de succès, puis, à partir de 1954 et de la sortie de Touchez pas au grisbi, il devient un « pacha » au physique imposant et au regard sombre incarnant la plupart du temps des rôles de truands ou de policiers, toujours avec la même droiture, dans des films bien souvent dialogués par Michel Audiard.

Sa filmographie dénombrant 95 films, compte un nombre important de classiques, parmi lesquels Gueule d’amourLa Bête humainePépé le MokoLe Quai des brumesLa Grande IllusionUn singe en hiver, Le ChatLe Pacha ou La Traversée de Paris. Il tourne avec la plupart des grands acteurs du cinéma français de l’époque dont certains, comme Lino VenturaBernard BlierJean-Paul Belmondo ou Alain Delon, sont ses amis. Acteur populaire, il a attiré plus de 161 millions de spectateurs dans les salles au cours de sa carrière d’après-guerre, auxquels il faut ajouter ses nombreux succès parmi sa trentaine de films d’avant-guerre.

Par patriotisme, il s’engage, en avril 1943, dans les Forces navales françaises libres du général de Gaulle pour libérer son pays. Embarqué comme canonnier chef de pièce sur l’escorteur de pétrolier L’Élorn, il traverse l’Atlantique en convoi à destination de Casablanca, attaqué au large par des sous-marins et par des avionsallemands aux approches de la Méditerranée et au large du cap Ténès. Volontaire au Régiment blindé de fusiliers-marins, il prend sur sa demande des fonctions de chef de char, à bord du Souffleur II, sous les ordres de l’enseigne de vaisseau et futur vice-amiral André Gélinet. Il appartient alors au 2e escadron du régiment blindé de fusiliers-marins de la célèbre 2e division blindée du général Leclerc.

Au printemps 1945, il participe à la libération de la poche de Royan puis à la campagne d’Allemagne qui le conduit au Nid d’aigle d’Hitler à Berchtesgaden. À la fin de la guerre, il est décoré de la Médaille militaire et de la Croix de guerre.

Îles du Frioul : une visite incontournable à faire sur Marseille

0

L’archipel du Frioul s’étend sur une superficie de 200 hectares le long d’une côte de 30 kilomètres et séparé de Marseille par environ 7 kilomètres. Au début des années 1970, il est racheté par la Ville de Marseille au ministère de la Défense et fait aujourd’hui partie du 7e arrondissement. Théâtre d’une faune et d’une flore exceptionnelles, les îles du Frioul sont une destination idéale pour les passionnés de nature, d’histoire, de balades insolites, de baignade et d’activité nautiques.

  • Point de départ: Vieux Port
  • Trajet: A partir du Vieux port de Marseille, prendre une navette pour les îles du Frioul (Compagnie Frioul If Express). Le trajet dure environ 25 minutes. Tarif Adulte AR: 10,50€

L’île Moustique : la faune plus réticente

0

Les sentiers de randonnée sur Mustique sont merveilleusement variés.

Procurez-vous une carte dans votre villa et découvrez l’extraordinaire diversité de la topographie et de la végétation de l’île. Les randonnées guidées tôt le matin sont le moment idéal pour rencontrer la faune plus réticente de l’île.

Nous recommandons des chaussures appropriées et beaucoup d’eau et de crème solaire lors de vos randonnées. S’il vous plaît être conscient de la chaleur du jour et dire à quelqu’un où vous êtes allé. Notre devise est de «ne prendre que des photos, ne laisser que des empreintes».

https://www.mustique-island.com

Jonathan le goéland : Un véritable hymne à la liberté

0

Jonathan Livingston le goéland est une œuvre de l’écrivain Richard Bach, ancien pilote de l’armée de l’air américaine. Le livre est illustré de photos de goélands prises par Russell Munson. Publié en 1970 aux États-Unis après avoir été rejeté par 18 grands éditeurs, il a été traduit en français par Pierre Clostermann qui l’a aussi préfacé, et publié en France en 1973 par Flammarion. Il est régulièrement réédité depuis, y compris en livre de poche.

Il s’agit de l’histoire métaphorique et allégorique d’un jeune goéland que l’amour du vol entraîne dans une quête d’absolu. Clostermann compare le livre au Petit Prince de Saint-Exupéry et à The Snow Goose de Paul Gallico, tous trois écrits par des aviateurs.

L’Île de Jersey : UNE ÎLE AUX MULTIPLES FACETTES

0

Si Jersey est terriblement anglaise, vous découvrirez bien vite combien l’empreinte de la langue française demeure forte. La plupart des noms de rues ou de lieux-dits sont en français et portent de jolies appellations comme « Bonne Nuit Bay » ou « Grosnez Point »…
Vous apprécierez la diversité des paysages qu’offre cette île : grandes plages de sable, somptueuses falaises, campagne anglaise. A Jersey, ce sont plus de 800 kms de routes et de chemins piétonniers qui s’offrent à votre découverte. 
Vous serez agréablement surpris par son shopping « So British », le marché et les rues animées de St Helier, et aussi par les nombreux pubs que compte l’île !  

Il est temps de vous accorder un week end à Jersey, de prendre le bateau au départ de Saint Malo et de commencer votre séjour par une mini croisière. Surprenez votre partenaire et réservez un week end romantique à l’hôtel 3 étoiles Royal Best Western ou encore à l’hôtel De France 4 étoiles.


Commencez ce week end en amoureux avec la visite de St Helier la capitale et son fameux shopping, de ses musées. En fin de journée, il est toujours agréable de boire un verre dans un pub typique local, et de découvrir la gastronomie de Jersey dans l’un des nombreux restaurants de l’île.


www.condorferries.fr

Madame de Maintenon : le tricentenaire au château

0

Françoise d’Aubigné, plus connue sous le nom de Madame de Maintenon, vécut une incroyable ascension qui la porta de la Conciergerie du château de Niort aux marches du trône. Issue d’une petite noblesse désargentée, elle gravit tous les échelons de la société jusqu’à devenir l’égale d’une reine auprès de Louis XIV, le roi Soleil. Ce fabuleux destin que l’on croirait sorti d’un conte de fées, n’est certainement pas le seul fait du hasard. Quels mystères cette merveilleuse histoire cache-t-elle ? Comment cette Cendrillon du 17e siècle a-t-elle pu s’émanciper des règles de cette société de cour sans jamais rater une marche ? 

L’exposition lève le voile sur cet étonnant personnage longtemps victime de sa légende noire. La visite éclaire également le rapport qu’elle entretenait avec son château où se croisèrent quelques grands personnages de cette époque (Vauban, Le Nôtre, Mansart…) et met en lumière les choix et les sacrifices qu’elle a dû faire pour atteindre une telle destinée.

 Madame de Maintenon, le tricentenaire : Le rêve de Cendrillon.

Petits et grands, plongez costumés dans l’univers du conte de Cendrillon, personnage dont le fabuleux destin fait écho à la ville de Madame de Maintenon.

Au programme, tout au long de la journée : Découvrez des saynètes dans le jardin et à l’intérieur du château où musiciens, conteur et magicienne enchanteront votre journée ! Les expositions photographiques de Julieta Broustau et des portraits animaliers de Maxence Vandermeersch orneront les lieux… Et laissez-vous surprendre par d’autres divertissements : carrousel, colin-maillard, ateliers, initiation à la valse…



Les tarifs indiqués sont valables pour la visite libre du château, hors évènementiel.

Individuels 

– Visite adulte : 8,50 €


– Visite enfant  (de 7 à 18 ans) : 4 €


– Tarif réduit* :  6,50 € – Sur présentation d’un justificatif

* Etudiants et apprentis, demandeurs d’emploi, personnes en situation de handicap, titulaires d’une carte de presse, partenariats (PassTime 28 et 78, Loisirys…), conjoints d’agents du Conseil départemental d’Eure-et-Loir, conjoints et invités d’adhérents de l’association des Amis du Château de Maintenon

Libye, des révolutionnaires aux rebelles – Hélène Bravin, Kamel Almarache

0


 Le maréchal Khalifa Haftar, chef de l’autoproclamée Armée nationale libyenne (ANL) implantée dans la région Cyrénaïque de l’Est, lançait son offensive « Torrent de dignité » sur Tripoli pour la « purger des terroristes et des mercenaires ». Au bout de six semaines de combats qui ont fait plus de 450 morts, 2 000 blessés et 63 000 déplacés, la conquête éclair de la capitale s’est embourbée dans un conflit qui s’annonce durable.  

Pourquoi un tel chaos en Libye ? Depuis la mort de Kadhafi, en octobre 2011, la Libye est en proie à tous les tourments. Des milices ont pris pied dans différentes villes, menaçant la population et le pouvoir politique. De son côté, l’armée a été disloquée. L’Etat s’est, par ailleurs, effondré et est scindé par des rivalités Est-Ouest. 

Hélène Bravin et Kamel Almarache  nous emmènent au cœur du conflit  Libyen  en donnant des clefs de compréhension sur le rôle des milices, sur la déliquescence du pouvoir politique et sur [apparition du Maréchal Khalifa Haftar, qui cristallise toutes les rancœurs d’une armée détricotée et en mal de reconnaissance    

Lutte contre les LGBTIphobies : la communauté mobilisée, la République traîne des pieds

0

À l’occasion de la Journée internationale de lutte contre l’homophobie et la transphobie ce vendredi 17 mai 2019, retour sur une année noire, forte en violences envers les personnes LGBT.  
À l’occasion de la Journée Internationale contre l’Homophobie et la Transphobie, la Fédération LGBTI+ déplore une nouvelle montée du climat de LGBTIphobies sur fond de tensions sociales. Nos associations s’engagent pour que les LGBTIphobies ne soient pas reléguées, comme sujet politique, à une fatalité ou à un marronnier médiatique. La réalité, c’est que dans la lutte contre les LGBTIphobies, l’Etat républicain est à la traîne.

Les gouvernements successifs ne se précipitent manifestement pas pour mettre fin aux diverses discriminations légales. C’est le cas de la procréation médicalement assistée. D’atermoiements en reculades, nous craignons que la poule parlementaire ne finisse par pondre (dans le meilleur des cas) qu’une loi mi-figue, mi-raisin. On devra donc se contenter donc d’un drapeau arc-en-ciel qui pendra paresseusement sur les façades de quelques bâtiments publics. Pour ce qui est de la transphobie, l’agression dont Julia a été victime a certes abouti à une prise de conscience salutaire. Oui : la transphobie est une réalité massive et intolérable. Certes, se déclarer opposé·e à la transphobie est un pas de plus ! Mais ne soyons pas hypocrites : les agresseurs du quotidien sont des transphobes amateurs, en comparaison des transphobes professionnels qui peuplent les annuaires, section “psychiatres”, et les bancs des autorités constitutionnelles. À quand le changement d’état civil libre et gratuit, sur simple déclaration et en mairie ? À quand le respect des personnes transgenres, dans le système de santé et dans le système éducatif, par des règlements et des circulaires qui posent d’emblée l’identité de genre comme relevant de l’auto-détermination de la personne (y compris mineure) ? Sans étonnement, quand il en est question d’action, nombre de ces opposants officiels à transphobie se métamorphosent en partisans de la “politique des petits pas”. 

Face à l’atonie relative de l’action publique (et malgré l’engagement des secteurs de l’Etat les plus actifs, comme la DILCRAH ou le Défenseur Des Droits), les associations mènent un travail de terrain et entreprennent de déplacer des montagnes, pierre par pierre. Qu’il s’agisse d’elle-même ou de ses associations membres, la Fédération LGBTI+ constate que les moyens – notamment financiers et humains – ne suivent pas. Contrairement à d’autres Etats européens, la France bloque pour professionnaliser l’action de lutte contre les LGBTIphobies et permettre de soulager les bénévoles. Dans une telle situation, seule la solidarité communautaire fait ses preuves. Adhérer, donner, s’investir ou rejoindre les mobilisations sont manifestement les seuls moyens assurés dont nous disposons pour améliorer le quotidien et la condition des personnes LGBTI+. La Fédération lGBTI+ invite toutes les personnes à qui la lutte contre les LGBTIphobies tient à cœur à se mobiliser à l’occasion à l’occasion des nombreuses Marches des Fiertés organisées par les associations en France.

SCARABÉE D’OR, UN DÉFI POUR LA JEUNESSE : LA RECONSTRUCTION DE L’AUTOCHENILLE EST LIVRÉE POUR LE CENTENAIRE DE CITROËN

0
Premier véhicule de l’histoire à effectuer la traversée du Sahara en 1922, l’autochenille Citroën baptisée Scarabée d’Or fait l’objet d’un projet de reconstruction débuté en 2016.La réplique vient d’être dévoilée le 13 mai au Musée des Arts et Métiers, à Paris, en présence des partenaires du projet pédagogique.L’autochenille reproduite à l’identique par des lycéens et élèves ingénieurs participera aux célébrations du centenaire Citroën dès le mois de juin, avant de participer au ‘Rassemblement du Siècle’ en juillet.A découvrir déjà en photos et dans le dossier de presse de l’Association «  Des Voitures & des Hommes  » à l’origine de cette aventure : https://bit.ly/2VY3zMm 
Citroën est le partenaire historique du projet pédagogique, au travers de multiples apports : prêt du véhicule (B2 Type HP modèle K1 qui fut la première voiture à traverser le Sahara en décembre 1922), soutien financier, technique et logistique, médiatisation de l’aventure et implication sans faille qui rendent possible et renforcent l’élan autour du Scarabée d’Or.Au-delà de la reconstruction, l’objectif est d’exposer le ‘nouveau‘ Scarabée d’Or aux côtés du véhicule historique lors des célébrations du centenaire de la Marque en 2019, avec notamment : – L’EXPO ANNIVERSAIRE CENTENAIRE CITROËN- (Paris, mi-juin 2019) : Le ‘nouveau’ Scarabée d’Or participera à l’événement parisien encore gardé secret pour célébrer la naissance de Citroën à Paris en 1919.

– LA CROISIÈRE VERS L’OUEST (Paris, 18 juillet 2019 à 8h00) : Remontée des Champs-Elysées depuis la place de la Concorde vers le CCFA (Comité des Constructeurs Français Automobiles), place de l’Etoile, en direction de la Ferté Vidame.- LE RASSEMBLEMENT DU SIÈCLE (la Ferté Vidame du 19 au 21 juillet 2019) : Le véhicule sera présenté roulant permettant de faire des démonstrations. «  En cette année du centenaire de Citroën, la reconstruction du Scarabée d’Or prend une dimension toute particulière. C’est un projet comme André Citroën en avait le goût. Nous sommes fiers d’avoir soutenu et participé à cette nouvelle aventure, un projet pédagogique qui livre aujourd’hui une réplique plus vraie que nature de l’autochenille d’origine.
Cent ans séparent les artisans de ces deux véhicules, la même passion les anime ! Rendez-vous aux événements de célébration du centenaire de Citroën pour les découvrir : mi-juin à Paris lors d’une exposition à ciel ouvert, puis en juillet dans le Perche, pour le Rassemblement du Siècle. « 
Linda Jackson, Directrice Générale Citroën
 Pour mémoire, la reconstruction du Scarabée d’Or a débuté en juin 2016.Après avoir été présenté sur le stand Citroën au Salon Rétromobile en février 2017, ce projet audacieux a été exposé au Musée des Arts & Métiers, à l’occasion de la Fête de la Sciences en octobre la même année.A cette occasion, le  » Croissant d’Argent « , autre autochenille Citroën, a rejoint le musée virtuel de la Marque : www.citroenorigins.fr La présentation de la réplique du Scarabée d’Or par les acteurs et partenaires du projet est l’occasion de partager les détails et anecdotes de la mise en œuvre du projet de reconstruction qui a fédéré 160 étudiants et lycéens, 40 professeurs, tous aussi passionnés sans doute que l’équipage de la traversée du Sahara en 1922. C’est aussi l’occasion de (re)découvrir l’équipe constituée par André Citroën autour de 10 hommes et d’une chienne, Flossie….
qui inspirera à Hergé le personnage de Milou pour accompagner Tintin dans ses aventures !

D-Day Festival Normandy 2019 : Venez Fêter la liberté retrouvée

0

Chaque année autour du 6 juin, le D-Day Festival Normandy propose un programme complet de manifestations festives sur l’ensemble des plages du Débarquement ! Pour le 75ème anniversaire du Débarquement, et pour la 13ème édition du D-Day Festival Normandy, les huit offices de tourisme de l’Espace littoral du Débarquement et de la Bataille de Normandie s’associent de nouveau et invitent normands et touristes à fêter la liberté retrouvée autour d’un programme complet de plus de 160 manifestations festives !

L‘événement touristique officiel de la filière régionale « D-Day Normandie » Etendu avec succès en 2015 à l’échelle de l’Espace Littoral du Débarquement et de la Bataille de Normandie, le D-Day Festival Normandy bénéficie du soutien constant de la Région Normandie et du Comité Régional de Tourisme de Normandie, qui en font le concept événementiel officiel de la filière régionale D-Day Normandie. Une reconnaissance régionale qui conforte les huit offices de tourisme associés à développer leurs offres festives, culturelles, touristiques et populaires.

Candidature UNESCO : Huit feux d’artifice en simultané

L’opération collective « 8 feux d’artifice pour soutenir la candidature des Plages du Débarquement pour une inscription au patrimoine mondial de l’UNESCO » sera renouvelée à l’occasion du 75e anniversaire du Débarquement. Ainsi, le littoral du D-Day Festival Normandy s’embrasera avec huit feux tirés simultanément entre Omaha Beach et Sword Beach le dimanche 9 juin 2019! (détails p.5)

Plus de 160 manifestations : la Normandie du D-Day toujours mobilisée !

Pour cette édition toute particulière, ce sont plus de 160 événements qui permettront aux Normands et touristes de fêter le 75ème anniversaire et la liberté retrouvée, de Utah à Sword Beach. Parachutage, défilés de véhicules historiques, shows aériens, pique-niques géants, salon du livre, expositions, manifestations sportives et culturelles, bals populaires….

75e anniversaire : une édition exceptionnelle !

Pour le 75ème anniversaire du Débarquement alliés en Normandie, le D-Day Festival Normandy, qui promet d’être une édition exceptionnelle, sera l’occasion de se souvenir de cet événement majeur de l’histoire de l’Europe en présence des vétérans qui, 75 ans plus tard, reviennent fouler le sol normand. Plus que jamais en 2019, habitants et visiteurs sont invités à se rassembler pour fêter dignement la liberté retrouvée !

Tout y est pour que la fête soit belle et émouvante !

http://www.bayeux-bessin-tourisme.com/

0FansLike
387FollowersFollow
11,111SubscribersSubscribe
- Advertisement -

Les derniers articles

error: Contenu protégé