Fondation Vincent van Gogh Arles : LA VIE SIMPLE − SIMPLEMENT LA VIE / Songs of Alienation

0
66


Pawel Althamer, Jonathas de Andrade, Yto Barrada, Andrea Büttner,
David Claerbout, Sanya Kantarovsky, Jean-François Millet, Nicolas Party, Dan Perjovschi, Juergen Teller, Oscar Tuazon, Vincent van Gogh
Santons du Museon Arlaten, estampes d’après Jean-François Millet et sélection d’œuvres de la collection de la Fondation Vincent van Gogh Arles, dite Collection Yolande Clergue.

La perspective d’une vie à rebours de l’industrialisation est un champ résolument prospectif, donnant lieu à une multitudes d’expérimentations à travers l’Histoire et l’histoire de l’art, parmi lesquelles nous pouvons compter l’École de Barbizon, Pont Avant, et, dans une certaine mesure, l’atelier du Midi de Vincent van Gogh. Contemporain des évolutions sociétales apportées par les révolutions de 1848, Van Gogh assiste à l’entrée du paysan dans la conscience politique d’une société bouleversée par le progrès. Les reproductions des travaux des champs de Jean-François Millet, qu’il a découvert en 1873 à Londres, peuplent les murs de son atelier arlésien, six ans plus tard. Le besoin terrible de nature pour ce natif de province néerlandaise s’accompagne de compassion pour les paysans, qu’il peint comme s’il était l’un des leurs et pensait comme eux les mottes de terre, l’herbe et le blé.

RÉPONDRE

Merci de renseigner votre commentaire
Merci de renseigner votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.