La Chrysalide et le Bouton de rose par Franck Léonetti

0
52


Il y a longtemps, il n’y a pas longtemps mais il y a longtemps quand même, vivait un peuple à l’Ouest du monde parmi les autres peuples de l’Ouest du monde : Les leacs.

Primitif et barbare dans certaines de ses coutumes et croyances, ce peuple est intellectuel et tourné vers l’art et la culture. Ses créations dans le quotidien sont autant de traces culturelles qu’artistiques. Ses inventions souffrent d’efficacité voire de réalisme.
L’Etoile, bateau leac, en est la plus parfaite des démonstrations.

Pendant plusieurs siècles, les leacs ont été des nomades, par obligation parfois, par volonté souvent. Issus du centre du monde des vivants – du moins si l’on en croit la légende – ils ont appris de chaque peuple croisé, combattu ou colonisé. Ils ont tout d’abord traversé les plaines arides de l’Est peuplées d’ours et de mammouths à poil laineux et habitées par les nuhs. Aucun endroit dans le monde n’est plus aride que ces steppes. Seuls les chevaux sauvages y règnent en maître absolu

Extrait du Roman d’aventure La Chrysalide et le Bouton de rose

RÉPONDRE

Merci de renseigner votre commentaire
Merci de renseigner votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.