Depuis plus de 10 ans, avec AJILA, elle se mobilise pour faire baisser le nombre de victimes d’arrêt cardiaque en France. Son objectif : sauver toujours plus de vies. En effet, 50 000 personnes décèdent chaque année en France d’un arrêt cardiaque extrahospitalier. Le taux de survie est de 7,5% alors qu’il atteint 40% à Amsterdam mieux équipés en défibrillateurs mais surtout, dont la population est mieux formée aux gestes de premiers secours.

AJILA s’engage sur 2 axes : la lutte contre l’arrêt cardiaque, au travers de l’Association RMC/BFM et contre les maladies cardiovasculaires chez la femme avec le mouvement « Sauvez le cœur des Femmes ».

« Il est des souvenirs qui restent gravés à jamais dans la mémoire. Je me rappelle du 19 janvier 2008, le footballeur Marco Randriana venait de s’écrouler brutalement au cours d’un match de Ligue 2. Il avait pu être réanimé en moins de deux minutes grâce à la présence d’un défibrillateur dans le stade. C’est à partir de ce jour-là que j’ai pris la décision de consacrer mes forces, mon énergie et mon temps pour donner aux 50 000 hommes et femmes qui succombent chaque année en France d’un arrêt cardiaque, la chance d’être sauvés. J’ai alors créé l’association RMC/BFM pour sensibiliser un large public : les particuliers, les entreprises, les différents ministères concernés. » se souvient Isabelle Weill.

Sauvez le Cœur des Femmes

Par le biais de l’Association RMC/BFM, AJILA agit depuis 2008 pour faire baisser, en France, le nombre de décès par arrêt cardiaque extrahospitalier notamment en contribuant à l’installation de défibrillateurs sur le territoire national, en développant des outils comme l’application Staying Alive afin de les géolocaliser ou encore en sensibilisant la population aux gestes qui sauvent.

Le mouvement « Sauvez le Cœur des Femmes », lui, a été lancé en France le 7 avril 2015. Il est connu à l’international sous le nom de « Go Red for Women » et a pour but de prévenir, informer et sensibiliser les femmes aux maladies cardiovasculaires.

Les maladies cardiovasculaires sont la première cause de mortalité dans le monde. Pourtant, peu de gens savent que les hommes et les femmes ne sont pas égaux face à ces maladies. En effet :

·         1 femme sur 3 meurt de maladie cardiovasculaire dans le monde, soit 8 fois plus que le cancer du sein

·         C’est la 1ère cause de mortalité des femmes dans le monde, tuant près de 9 millions de personnes.

 « Sauvez le cœur des Femmes » a pour vocation de rendre accessible et compréhensible ce vrai problème de santé publique auprès de ce public trop peu sensibilisé

RÉPONDRE

Merci de renseigner votre commentaire
Merci de renseigner votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.