La sodomie : une pratique perverse ?

0
42

La sodomie, ça peut encore être un tabou sexuel. De moins en moins, mais tout de même. 51% des femmes ont essayé au moins une fois la pratique de la sodomie, selon une étude de l’Ifop datant de 2019, contre 14% en 1970.

Pour perdre votre virginité anale en douceur, on vous conseille de prendre le temps de vous explorer seule pour commencer. Avec vos doigts, puis en vous munissant de vos amis les sextoys ! A deux, tout est une question de communication, chacun doit respecter le rythme de l’autre, pour que ce ne soit que du plaisir. Et puis, si vous êtes tous les deux novices en la matière, sachez qu’il ne faut pas oublier le lubrifiant. L’anus et le rectum ne sont pas faits pour ça et surtout cela peut entraîner des problèmes de santé graves  

Des effets incontestables sur le sphincter anal

« Lorsqu’on a des rapports par voie anale, le tonus anal diminue, on est plus souple au niveau du sphincter interne » explique le Dr Harisson . Ces effets dépendent aussi de la pratique : « Ils ne sont pas les mêmes quand on le fait avec son mari ou avec plusieurs personnes lors d’une même soirée et/ou si on utilise des objets sexuels plus ou moins gros ». Deux muscles existent au niveau de l’anus correspondant à deux sphincters :

  • Un sphincter interne qu’on ne maîtrise pas. Il s’ouvre quand on va à la selle ou en cas de gaz. « Il participe à 70% de la pression de fermeture qu’on appelle « pression de repos » qui permet d’avoir l’anus complètement clos et étanche. »
  • Un sphincter externe qui se serre quand on serr

La sodomie, ça peut encore être un tabou sexuel. De moins en moins, mais tout de même. 51% des femmes ont essayé au moins une fois la pratique de la sodomie, selon une étude de l’Ifop datant de 2019, contre 14% en 1970.

Pour perdre votre virginité anale en douceur, on vous conseille de prendre le temps de vous explorer seule pour commencer. Avec vos doigts, puis en vous munissant de vos amis les sextoys ! A deux, tout est une question de communication, chacun doit respecter le rythme de l’autre, pour que ce ne soit que du plaisir. Et puis, si vous êtes tous les deux novices en la matière, sachez qu’il ne faut pas oublier le lubrifiant. L’anus et le rectum ne sont pas faits pour ça et surtout cela peut entraîner des problèmes de santé graves  

Que dit la Bible?

La Bible nous montre clairement que l’impudicité, les relations sexuelles en dehors du mariage ne font pas partie de la culture du Royaume de Dieu (Éphésiens 5 :3). Pour ce qui concerne la pratique de la sodomie, la Bible est très claire.

Tu ne coucheras point avec un homme comme on couche avec une femme. C’est une abomination. (Lévitique 18:22)

Les hommes de Sodome (d’où vient le mot sodomie) vivaient dans une débauche extrême et faisaient tout ce qui déplaisait à Dieu. Nous savons quelle a été leur fin. Enfin, les relations sexuelles à plusieurs ne sont pas approuvées par Dieu. Par contre, chacun doit pouvoir jouir de l’intimité avec son mari ou sa femme selon la liberté qu’ils ont dans leur conscience par rapport à ce sujet.

Toutefois, pour éviter l’impudicité, que chacun ait sa femme, et que chaque femme ait son mari. (1 Corinthiens 7 :2)

D’autre part, la nature nous enseigne que le corps humain n’a été fait pour accommoder le sexe anal. Le tissu vaginal est possède des lubrifiants naturels qui facilitent l’acte sexuel. L’anus, par contre, est un orifice de sortie. Il n’est pas fait pour les pratiques sexuelles. Les tissus rectaux sont plus délicats et donc plus vulnérables à la déchirure et à l’abrasion que le tissu vaginal. Les traumatismes répétés, le frottement et l’étirement ont pour conséquences de faire perdre à ce sphincter de son tonus et sa capacité à maintenir une bonne étanchéité. Par conséquent, le sexe anal conduit à la fuite de matières fécales qui peut facilement devenir chronique. Il y a aussi de graves risques médicaux associés avec le sexe anal, y compris un risque très élevé d’infections bactériennes et virales du vagin, du pénis, du rectum et de l’anus. Ce n’est donc pas une pratique sans conséquences.

Des effets incontestables sur le sphincter anal

« Lorsqu’on a des rapports par voie anale, le tonus anal diminue, on est plus souple au niveau du sphincter interne » explique le Dr Harisson . Ces effets dépendent aussi de la pratique : « Ils ne sont pas les mêmes quand on le fait avec son mari ou avec plusieurs personnes lors d’une même soirée et/ou si on utilise des objets sexuels plus ou moins gros ». Deux muscles existent au niveau de l’anus correspondant à deux sphincters :

  • Un sphincter interne qu’on ne maîtrise pas. Il s’ouvre quand on va à la selle ou en cas de gaz. « Il participe à 70% de la pression de fermeture qu’on appelle « pression de repos » qui permet d’avoir l’anus complètement clos et étanche. »
  • Un sphincter externe qui se serre quand on serre l’anus, c’est une pression « volontaire » (qui permet par exemple de se retenir quand on a envie d’aller à la selle).
  •  L’anus, c’est une pression « volontaire » (qui permet par exemple de se retenir quand on a envie d’aller à la selle).

Benedicte farmine

RÉPONDRE

Merci de renseigner votre commentaire
Merci de renseigner votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.