Le Débat, numéro 200, Gallimard, 208 pages, 21 euros

0
23

Pour la première fois, nous dérogeons à la règle : il ne sera pas question ici d’un livre, mais d’une revue qui publie son 200e numéro, une revue qui a joué un rôle considérable dans l’évolution politique, idéologique et culturelle de la société française. Conçu en 1981 par l’historien Pierre Nora, dirigé par le philosophe Marcel Gauchet, Le Débat entendait rompre avec la tradition radicale et « protestataire » des intellectuels français, tradition qui avait laissé libre cours à tant avec le fascisme qu’avec le communisme. « Sans doute s’agissait-il d’abord, explique Pierre Nora, d’une réaction brutale et instinctive à toutes les philosophies de l’engagement qui, derrière les meilleures intentions, avaient fourvoyé la liberté de pensée dans les compromissions totalitaires et disqualifié jusqu’à la figure de l’intellectuel. » Comment ne pas comprendre que l’historien Nora remet en cause, et radicalement, Sartre, en tant qu’incarnation du « grand » intellectuel pour le moins « égaré » ?

La revue a réintroduit, tout en les contestant, en les faisant bouger, des concepts et des valeurs décrétés obsolètes par les maîtres-penseurs qui « tenaient » le marché des idées : le strict respect des règles démocratiques, l’affirmation des principes de la république, la place de la laïcité, la nécessité d’une social-démocratie « bienveillance », tant d’autres interrogations encore, notamment sur le rôle des syndicats. Toutes ces questions, tous ces « débats », restent plus que jamais pertinents et l’on sait Emmanuel Macron lecteur aussi attentif que scrupuleux.

Cette édition anniversaire illustre la pertinence des choix éditoriaux. Quel est « l’état du débat public » en France ? Est-il aussi cadenassé que Jean-Luc Mélenchon, parmi tant d’autres, le prétend ? Le féminisme et son dernier avatar #MeToo bouleversent-ils pour de vrai le masculin et la condition masculine ? Pour répondre, des textes intelligents et contradictoires. C’est la définition même d’une revue.

RÉPONDRE

Merci de renseigner votre commentaire
Merci de renseigner votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.