Le point G existe vraiment

0
14
https://www.sophiesainrapt.com

Le point G ou point de Gräfenberg (noms donnés en hommage au gynécologue allemand Ernst Gräfenberg) est une zone érogène de la paroi antérieure du vagin, de forme bulbeuse et de moins d’un centimètre de diamètre, qui augmente de taille par la stimulation.

L’existence du point G ne fait pas l’objet d’un consensus dans la communauté scientifique. Les observations médicales à son sujet restent anecdotiques et les études de cas, faites sur la base d’un petit nombre de sujets, sont rarement soutenues par des études anatomiques et biochimiques Réel ou pas, un point G serait en tout cas identifié par 10% des femmes qui auraient eu un orgasme grâce à sa stimulation. Cela ne signifie pas que les autres femmes sont dépourvues de zone érogène à cet endroit  
Avant toute chose, un peu d’anatomie. Le point G se situe sur la face antérieure du vagin entre 3 et 8 cm à l’intérieur, le long de l’urètre au niveau où celui-ci rejoint la vessie. A mi-chemin entre l’os pubien et le col de l’utérus, il a la forme d’une petite boule palpable de moins d’un centimètre qui augmente de taille lors d’une stimulation. Sans influence sur la qualité des sensations, la grosseur de cette zone varie considérablement d’une femme à l’autre. Pour certaines, l’ensemble de la paroi antérieure serait sensible.

RÉPONDRE

Merci de renseigner votre commentaire
Merci de renseigner votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.