Le port du casque est-il obligatoire à vélo ?

0
20

 

 

La question : « Nous projetons de faire une randonnée à vélo sur notre lieu de vacances cet été et mon fils de 13 ans refuse dorénavant de porter un casque. Est-ce encore obligatoire à son âge ?  »

La réponse de Service-public.fr : « Le port du casque n’est plus obligatoire pour votre fils car il a plus de 12 ans. Il est cependant fortement recommandé, car un choc à la tête peut se révéler plus grave pour un enfant que pour un adulte. »

Avant de partir pour une balade à vélo cet été, faites le point sur les mesures de sécurité, sur votre matériel, ainsi que sur vos droits et obligations. En toutes circonstances, faites attention au trafic et soyez prudents.

Les équipements obligatoires

  • Éclairage : le vélo doit être doté d’un feu avant éclairant de couleur blanche ou jaune et d’un feu arrière rouge. Cet équipement est obligatoire de nuit et de jour en cas de mauvaise visibilité ;
  • Autre signalisation visuelle : de jour comme de nuit, le vélo doit être équipé de dispositifs réfléchissants (un rouge à l’arrière, un orange sur chaque pédale, et deux orange visibles latéralement) ;
  • Signalisation sonore : vous devez pouvoir signaler votre présence par un moyen sonore audible à 50 mètres au moins (timbre, avertisseur, grelot, etc.) ;
  • Freinage : chaque roue doit être équipée d’un dispositif de freinage.

Ces règles sont applicables à tous les cycles, y compris aux vélos tout terrain dont l’éclairage peut être amovible.

L’absence de l’un de ces équipements constitue une contravention de 1re classe passible d’une amende forfaitaire de 11 €, majorée à 33 € si elle est payée au-delà de 30 jours.

Les équipements obligatoires ou facultatifs selon les cas

  • Le casque : il est obligatoire pour les enfants de moins de 12 ans, et recommandé ensuite ;
  • Les gilets de haute visibilité : ils sont obligatoires hors agglomération la nuit ou en cas de faible visibilité.

Les règles de circulation du code de la route

  • S’il en existe, vous devez rouler sur les pistes cyclables ;
  • Certains aménagements peuvent vous permettre d’avancer tout droit ou de tourner à droite même si le feu tricolore est rouge : petits panneaux placés sous le feu ou feux jaunes clignotants qui montrent une silhouette de vélo et indiquent par une flèche la direction autorisée. Les piétons restent cependant prioritaires sur les passages qui leur sont réservés si la signalisation leur est favorable ;
  • Il vous est interdit de rouler sur une autoroute ;
  • Si vous roulez en groupe, roulez à deux de front ou en file indienne. La nuit, en cas de dépassement par un véhicule ou lorsque les circonstances l’exigent (chaussée étroite, etc.), placez-vous systématiquement en file indienne.

Les dispositions particulières

  • Sauf décision de l’autorité de police, les double-sens cyclables (route à sens unique pour les véhicules mais double-sens pour les cyclistes) sont généralisés lorsque la vitesse maximale autorisée est inférieure ou égale à 30 km/h ;
  • Un véhicule peut « mordre » sur une ligne continue pour dépasser un cycliste si les circonstances le permettent.

L’assurance

Une assurance spécifique n’est pas obligatoire. En effet, le risque est couvert par les assurances responsabilité civile ou multirisque habitation. Cependant, il est conseillé de contracter une assurance individuelle accident qui vous sera utile si vous êtes victime seul d’un accident (chute, etc.).

Si vous êtes renversé par un véhicule automobile qui prend la fuite et qui n’est pas identifiable, vous pouvez vous adresser au Fonds de Garantie Automobile par lettre recommandée avec accusé de réception. Il pourra vous indemniser. 
Source : Direction de l’information légale et administrative

RÉPONDRE

Merci de renseigner votre commentaire
Merci de renseigner votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.