Les belles échappées sur l’île d’yeux

0
137

 La Côte sauvage  
 

La côte sauvage située au Sud de l’Ile entre la Pointe du But et la Pointe des Corbeaux rappelle les terres celtiques de Bretagne ou d’Irlande. La lande rase s’illumine au printemps d’une palette de couleurs chatoyantes et présente une grande variété de fleurs marines telles : l’asphodèle, l’arméria, l’ajonc ou la bruyère vagabonde. Les murets que l’on devine sous l’intense végétation de prunelliers et d’ajonc témoignent du passé agricole de l’île. De nombreux caps ou pointes rythment le paysage. Parmi celles-ci, les Pointes du Châtelet et de la Tranche offrent de beaux points de vue sur le grand large. Ces avancées sont ponctuées de combes et vallons qui se transforment au Port de la Meule en abri naturel pour les navigateurs. Les falaises taillées dans le gneiss sont émoussées par l’érosion marine et abritent entre les criques, des plages de sable fin aux noms évocateurs : Belle Maison, l’anse des Fontaines, les Sabias, les Soux ou les Vieilles  

 La Côte dunaire 

Passé la Pointe des Corbeaux, la transition est surprenante : la côte se fait plus douce et la perspective laisse apparaître une succession de plages adossées à un milieu dunaire où poussent l’oyat, le chardon bleu et le lys des sables. Ces plages sont dominées par des forêts de pins maritimes et de chênes verts. Elles sont également connectées à un réseau de marais qui abrite de nombreuses espèces d’oiseaux protégées dont le busard des roseaux. Cette dynamique paysagère n’est pas sans rappeler le proche littoral vendéen et le pays du Pont d’Yeu qui se dessine à l’horizon par temps clair. Entre le Marais Salé et Ker Châlon les plages sont entrecoupées de barres rocheuses plus ou moins prononcées entre basse et pleine mer. Par leur faible profondeur, l’absence de courant et par la température de l’eau plus élevée, ces plages sont particulièrement adaptées à la baignade en famille et à la pratique d’activités nautiques. La plage de Ker Châlon fut d’ailleurs le théâtre des premiers bains de mer au début du XXème siècle  

 La Côte Noroit’

DÉCOUVREZ L’ÎLE D’YEU

  
 Pour finir ce tour de côte nous vous invitons à découvrir la pointe Noroit qui s’étend de la plage des Bossilles à la sortie de Port Joinville jusqu’à la Pointe du But. Cette partie de l’île moins fréquentée, exposée au vent dominant, dégage pourtant une forte ambiance maritime. Certes le sable y est plus grossier, les algues et le goémon plus présents, mais contempler la houle de l’atlantique finissant sa course océanique sur les récifs des Grands Champs, ou admirer un coucher de soleil à l’horizon des Chiens Perrins restera sans doute un moment inoubliable de votre séjour sur L’Île d’Yeu  

https://www.ile-yeu.fr/

RÉPONDRE

Merci de renseigner votre commentaire
Merci de renseigner votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.