Les labyrinthes ont pour objectifs de nous faire prendre conscience de tous les éléments qui doivent être positifs pour évoluer.

0
11


 

 

Ce qui reste de connaissance dans les églises, est dessous, sur la terre.

 

Avec les énergies, qui sont émises par la terre, qui rendent  la flore et la faune dans les meilleures conditions possibles pour devenir belles. Cela agit donc ainsi et aussi pour l’être humain.

 

Ces  énergies sont pour tous.

Sur terre beaucoup de possibilités pour se régénérer vers le  meilleur être personnel sein et propre, et qui permet d’éliminer les toxines.

Formes, ondes et  images imprègnent l’individu.

 

De part les siècles, c’est ce qui est retenu. C’est ce que nous ont laissé nos ancêtres, les premiers bâtisseurs.

De nos jours de quelle manière devons- nous imprégner notre individu pour qu’il trouve sa voie sacrée ?

 

En tout cas, si c’est uniquement avec la faim pour nourrir le corps,  cela ne suffit pas, car nous sommes faits avec une multitude d’éléments, de neurones, d’organes et d’énergies.  

Cela permet d’évoluer avec une seule partie de nous-mêmes, cette partie de nous qui  est de l’ordre du divin, notre créateur.

 

Si  c’est  le cœur que nous nourrissons, ce sera notre partie  d’être « divin », car nous sommes crée de divinité, du feu et du soleil. Le premier souffle.

Qu’est ce qui nourrir notre cœur ?

 

Si c’est avec le cerveau seul que nous nourrissons, cela ne suffit pas, car nous risquons d’en prendre de l’orgueil et rester uniquement matière.

 

Nous sommes faits d’eau, d’air, de terre et de feu : les quatre éléments connus.

Nos ancêtres savaient que nous devons nourrir nos trois domaines, avec égalité.  Le corps, l’esprit et le cœur.

Viennent aussi les éléments qui existent dans le ciel, comme les gaz, les éthers et les fluides, qui composent  nos perceptions et notre cerveau.

Tant d’éléments nous sommes formés, tant de nourriture nous devons apporter. De nos bâtisseurs, nous gardons la poésie pour régler nos comportements, et les œuvres pour nos yeux, pour nourrir nos émotions. Les basics.

 

La rosasse de la cathédrale de Chartres peut venir avec le soleil, s’emboiter sur le labyrinthe qui se trouve au sol, avec exacte dimension.  Quelle belle image, qui rassemble le ciel et la terre, jusque dans les artères de celui qui l’a construit, pour nous le faire partager, un vrai artiste.

 

Perdre de l’énergie pour se ressourcer et partager vers les autres.

 

L’énergie est formée d’ondes et  de formes, qui imprègnent l’individu de vibrations sensibles.

Le son est important dans ses vaisseaux de pierres, que sont les temples de pierres.

Dans la construction des cathédrales trois points ont été importants, les formes, les couleurs et les sons. Le son des chants grégorien essentiellement. Quand le chant est sacré et prière, il permet l’ouverture de l’âme à la perception de l’influence spirituelle. Le son est le premier facteur de transcendance utilisable pour tous.

La forme de la cathédrale est un corps humain, avec les jambes qui portent.  A cet emplacement se trouve l’ensemble de la communauté.

La tête qui est juste dans le même axe. Après avoir pu accéder à la nourriture du sol énergétique.

Le centre  est nourriture et énergie qui se trouve dans le sol, par les énergies terrestre  découvertes par nos ancêtres connaisseurs.

La colonne d’énergie importante étant au niveau de la gorge, la place de la pomme d’or.

 

Les bras, les épaules, et les reins, étant toutes les possibilités de connexions que nous faisons continuellement avec la communauté. Représentés par les divers transepts.

 

Si nos chants sont prières dans ce bateau de pierre à l’envers, aux couleurs que fait ressortir le soleil dans les vitraux, c’est que nos ancêtres ont réussi à nous transmettre leur savoir, leur sacré, leur espoir et leur connaissance ultime.

Son et lumière, écoute et vue. Sont nos pierres de construction de l’intelligence. Chacun ayant apporté sa pierre à l’édifice.

 

Les quatre animaux : le bœuf, le lion, l’aigle et l’humain.  Le Résultat des traditions paganistes qui perdurent sur les représentations des autres religions.  Ce sont les éléments mouvants et d’émotions qui vivent sur terre.

 

L’humain retourné : Quand l’humain se retourne de la matière à la spiritualité, il se voit différent qu’il s’imaginait. Il devra voir au delà des apparences, qui sont essentiellement des illusions et parfois tromperie de perception.

 

Tout est pour l’évolution de la communauté toute entière, les jambes avancent, pas après pas.

 

Dans une cathédrale,  c’est le son qui va faire travailler  les sentiments des individus. Le son peut être infime et c’est celui là le plus important.

C’est ce que nous pouvons retrouver dans d’autres chants à travers le monde.

 

L’Athanor de l’alchimiste, ou l’athanor des cathédrales : c’est le four cosmique, ou four digestion « des différents poids égaux et incomparables », de la pomme d’or.

Ou le yin et le yang, les différents ingrédients qui nous font réagir et nous améliorer.

 

L’alchimiste travaillera l’atalante, avec ses métaux.

L’individu dans la cathédrale avec la musique.

En grec  atalante : même poids et incomparable.

L’atalante est ce que nous travaillons avec intelligence (=choisir entre) pour guérir nos maux. Tout le poids de nos sentiments avec le poids de nos cellules, incomparables.

 

L’eau (mercuriale et fugitive) qui est arrêtée par le soufre (fixant et coagulant) : résultat la pomme d’or.

Le soufre est inclus dans tous les éléments sauf les gaz. Il est insoluble dans l’eau. C’est le seul élément qui nous fixe dans la matière.  Sans le soufre nous serions une flaque d’eau. Le soufre est un élément acide. Au commencement de la vie, le soufre régnait en grande quantité. Le monde était acide.

 

Est-ce que les parasites divers et variés, qui sont actuellement dans nos vies, sont là pour augmenter l’acidité,  qui représenteraient une frontière avec un monde inconnu ?

Cet élément le souffre  est le complément de l’eau pour notre corps. Est-ce un élément que nous devons étudier, car nous avons à étudier, afin de partager nos connaissances ?

 

Pourquoi les individus sont certains de leur pomme d’or, sont certains de faire le bon  mélange comme il se doit ?

 

Nous avons tous  besoin de valider une bonne   fabrication de notre pomme d’or.  

C’est ce qui créé des liens entre nous, des ponts à partager et des aides à proposer.

Comme toujours, cela doit convenir  à tous, à l’humanité, et se fera facilement.

Nous faisons au mieux suivant la situation, aussi simplement que cela puisse, sans aucune mode, sans aucun réflexe communautaire, mais avec intelligence et avec bon sens.

 

Actuellement,  nous nous rassemblons en famille de cœur, des individus qui  viennent facilement à notre rencontre. Demandons à mère Nature, de rappeler à  toutes ces familles le chemin vers un avenir paisible, de beaux êtres et de bien-être.  Aidez nous à comprendre ce que nous devons comprendre pendant ces expériences. Merci.

 

Toutes nos cellules sont aux aguets pour évoluer, car c’est  bien ce qui va arriver.

« Atalante qui fut ralenti dans la mythologie par des pommes d’or qu’elle ramasse. » Nous avons été ralentis pour prendre le temps de valider l’existence des pommes d’or qui se trouve dans nos vies.

 

« Voir l’invisible inscrit en lettre de pierre. »

Mettre l’invisible en lien avec le silence, une réalité utile et indispensable pour notre croissance vers une communauté qui sait apprécier à sa juste valeur l’instant.

 

Septembre 2018

Ebauches de mots pour nos maux actuels

Axelle Perrève

Venir  À La Villa Des Créateurs

9 rue Ganneron
75018 Paris

Métro : Place de Clichy  ou La Fourche (2 et 13)
Bus : 30, 54, 68, 74,81, 95

La Villa des Créateurs souhaite réinventer avec ses acteurs, visiteurs et partenaires la notion de progrès et affirmer que le bien-être de tous est le fondement d’une société urbaine collaborative sur le plan social, artistique, culturel, politique, économique et environnemental.

RÉPONDRE

Merci de renseigner votre commentaire
Merci de renseigner votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.