Les lieux baroques pour faire l’amour

0
6

Dans L’EAU

Pourquoi ?
Pour réveiller sa libido, on se jette à l’eau ! Dans la mer ou à la
piscine, les délicieuses ondulations du liquide offrent des sensations
inédites.

Les plus
Dans l’eau, les corps sont plus légers. On remercie la physique, qui
facilite les positions « portées », que notre partenaire peut avoir
habituellement du mal à exécuter.
Les moins
Il faut le savoir, dans l’eau on peut rester coincés. Il suffit alors
d’insérer un doigt pour se libérer.

Les positions idéales
– On se permet un dos au mur…mais sans mur : l’homme porte la femme,
qui enroule ses jambes autour de lui.
– On pourra également pratiquer une levrette en position debout, pour
peu que la profondeur de l’eau ne soit pas trop importante.
– Le plus pratique reste sans doute de s’en tenir aux préliminaires,
tout en embrassant langoureusement son partenaire.

Les précautions à prendre
Dans la mer, on essaie d’aller le plus loin possible, tout en ayant
pieds. On privilégiera les plages peu visitées, en évitant les heures
les plus fréquentées. À la piscine, c’est encore plus risqué. Mieux
vaut n’y faire l’amour que si elle est personnelle, sans quoi on
risque de réellement se liquéfier si on est surpris dans celle de
l’hôtel.

À L’HÔTEL

Pourquoi ?
Parce que, dans l’imaginaire collectif, la chambre d’hôtel est souvent
associée au sexe. Qu’à cela ne tienne ! On se la joue Pretty Woman et
on propose à son compagnon un week-end entièrement dédié à la luxure.

Les plus
Un lit, une baignoire (ou une douche), on en possède déjà à la maison.
Mais, à l’hôtel, on les envisage autrement. Sortis de leur contexte
simplement fonctionnel, ils revêtent, tout à coup, un caractère
terriblement érotique.
Les moins
En pleine RUE

Pourquoi ?
Sous les pavés, les dérapages. On délaisse le confort du lit pour les
murs bruts de la rue.

Les plus
Ici, pas de place pour les chichis. On s’adonne à une sexualité
presque bestiale, qui trahit notre appétit insatiable. Exit l’érotisme
; place à l’inavouable.
Les moins
Mieux vaut ne pas habiter un quartier fréquenté. Faire de la route
pour trouver un hameau désert retirerait tout le côté brusque de la
chose.

Les positions idéales

LA VOITURE

Pourquoi ?
Pour rejouer la scène du Titanic en plus moderne. Si l’espace y est
exigu, la position modulable des sièges permet bien des variantes.

Les plus
Sans tomber dans le cliché graveleux de la péripatéticienne, on
profite de la situation pour prendre le contrôle. On demande à notre
partenaire de rester sagement assis et de se laisser faire.
Les moins
Le pare-brise, le levier de vitesse, les objets laissés dans la boite
à gants peuvent gêner. À l’avant, les positions restent donc limitées.

Les positions idéales
– Une fellation langoureuse donnée au volant – véhicule arrêté.
– L’Andromaque : on s’assied à califourchon sur notre homme, en
baissant un peu le siège pour ne pas se faire mal au dos avec le
volant.
– À l’arrière : union de la pieuvre ou enclume, deux positions qui
permettent de prendre peu de place en longueur.

Les précautions à prendre
Se garer dans un coin désert…mais peu visible. Une voiture à l’arrêt,
cela pourrait intriguer les policiers.
– Une fellation rapide (l’homme debout contre un mur, la femme à genoux).
– Dos au mur (l’homme soulève la femme).
– L’émeu (levrette exécutée debout).

Les précautions à prendre
Bien s’assurer que personne ne pourra nous repérer – pas même les voyeurs.
Rien à déclarer. Peut-être la femme de ménage qui entre dans la
chambre malgré le panneau « Ne pas déranger » ?

Les positions idéales
Tout est permis !

Les précautions à prendre
Penser à apporter dessous affriolants, sex-toys (si on le souhaite) et
jeux de société sexy, pour éviter la monotonie.

RÉPONDRE

Merci de renseigner votre commentaire
Merci de renseigner votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.