L’histoire de la bicyclette

0
23

La bicyclette est un mode de transport mécanique, utilisant la force humaine qui est assistée ou non d’un moteur électrique pour se mouvoir. Inventé à la fin du XIXe siècle, issu de la draisienne, c’est un mode de transport qui a longtemps été associé aux classes populaires lorsque l’automobile s’est peu à peu imposée dans les pays industrialisés. Cependant, face aux nombreux défis environnementaux actuels, il connait un regain d’intérêt, avec cependant des différences notables entre les pays et les régions. D’où vient la bicyclette? connaissez-vous son histoire?

En 1817, le baron allemand Karl Drais von Sauerbronn invente sa Laufmaschine ou « machine à courir » qui est présentée à Paris le 5 avril 1818 (Brevet d’importation français déposé par Louis-Joseph Dineur au nom du Baron Drais le 17 février 1818 : sous l’appellation d’une « Machine dite vélocipède. »)6. La draisienne (version 1817) possède deux roues alignées, reliées à un cadre en bois par des fourches, la roue avant pouvant pivoter latéralement, et elle est équipée d’un rudimentaire frein à sabot sur la roue arrière. Cet engin connait un certain succès, en particulier en France puis au Royaume-Uni. Dans ce pays, il sera nommé « hobby-horse ».
La première conception visuelle attestée d’un deux-roues de type bicyclette est due à Alexandre Mercier. Elle figure dans son brevet du 8 mai 1843. Le pédalage est alternatif, à l’instar des Lévoyclettes Terrot des années 1910. C’est également le premier exemple probant d’équilibre soutenu sur deux roues. Sur la draisienne, l’équilibre n’est que passager. Dans son brevet, Mercier dit avoir essayé sa machine avec succès à Amiens mais ce n’est pas prouvé.

RÉPONDRE

Merci de renseigner votre commentaire
Merci de renseigner votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.