L’histoire des hommes vue de la mer

0
19

On ne raconte jamais l’histoire des hommes vue de la mer. Et c’est pourtant là que l’essentiel se joue. C’est en lien avec la mer que se sont faites l’essentiel des innovations ayant bouleversé les sociétés humaines. C’est par la mer que circulent, depuis des millénaires, idées et marchandises. C’est en s’assurant le contrôle des océans que les empires se sont hissés au sommet de leurs ambitions. C’est quand ils perdent le contrôle des mers qu’ils déclinent. À l’avenir, c’est encore par et grâce à la mer que surgiront les plus grandes superpuissances.

La mer, lieu de toutes les richesses, de toutes les promesses. La mer, que l’humanité a commencé de détruire et qui détruira l’humanité.

Tel est l’enjeu majeur de notre temps. Pourtant, il n’est pas pris au sérieux.

Malgré l’immensité des travaux de recherche sur chacune des dimensions du sujet, il n’existe encore, à ma connaissance, aucun essai synthétique consacré à l’histoire des océans, depuis leur apparition jusqu’à après-demain. Aucune histoire de l’humanité n’insiste suffisamment sur le rôle déterminant de la mer dans l’évolution des religions et des cultures, des techniques et des entreprises, des nations et des empires. On ne raconte jamais l’histoire des hommes vue de la mer. Et c’est pourtant là que l’essentiel se joue.

Elle est loin, au moins en apparence, de notre vie quotidienne : peu de gens y vivent ; ce qui la menace est abstrait ; ses promesses sont énigmatiques. On ne l’explore pas : on visite beaucoup plus l’espace que les grands fonds.

Comme on ne la connaît pas, on ne la respecte pas ; on la pille, on la pollue, on l’assassine. Et nous avec.

Pourquoi en est-on arrivé là ? Sans doute en partie parce que ni les méduses, ni les tortues, ni les requins n’ont le droit de vote, ni ne manifestent, ni ne font des coups d’État.

Et pourtant…

L’océan recouvre aujourd’hui 71 % de la surface de notre planète, soit plus de 361 millions de kilomètres carrés. Il contient 1,33 milliard de kilomètres cubes d’eau, qui tiendraient dans un cube d’un peu plus de 1 000 kilomètres de côté. Il abrite une part importante du vivant. Il est essentiel à notre vie : tout être doté de vie

RÉPONDRE

Merci de renseigner votre commentaire
Merci de renseigner votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.