Mariage : Et pourquoi ce silence de mort de la part du futur marié?

0
49

« L’organisation s’épuisait à jouer en boucle l’Ave Maria de Schubert. Sa face rougeaude et son embonpoint avaient été tolérés à condition qu’il se tînt dissimulé derrière son instrument. Bien qu’il suât abondamment, il respectait la consigne, mais commençait à trouver le temps long.

Un peu plus tôt, les invités avaient admiré l’élégance à l fois stupéfiante et contenue du futur marié au bras de sa mère, vêtue d’une toilette non moins chic et sobre. Des Oh! et des Ah! avaient retenti sous la voûte en berceau. Certains, se souvenant in extremis que c’était vulgaire d’applaudir, s’en étaient difficilement abstenus. On n »était tout de même pas à l’Opéra !  » Laure Mi Hyun Croset

RÉPONDRE

Merci de renseigner votre commentaire
Merci de renseigner votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.