Musée Quai Branly : exposition dresse le portrait de Paul Robeson, première « star » noire de l’époque des industries culturelles,

0
16

Cette exposition dresse le portrait de Paul Robeson, première « star » noire de l’époque des industries culturelles, qui tenta tout au long de sa vie de lier pratique artistique et engagement politique.

Paul Robeson a marqué l’histoire politique et artistique du monde anglo-saxon et de l’Europe de l’Est des années 1930 aux années 1960. Dénonciation de la ségrégation raciale, de la colonisation et du fascisme, soutien aux mouvements ouvriers : son combat politique a été total, sans dissociation entre lutte sociale, anti-fasciste et anti-colonialiste. Il revendiqua donc une identité multiple et cosmopolite, en perpétuelle interaction avec le monde et anticipa en cela le « Tout-monde » d’Édouard Glissant.

Ce portrait de Paul Robeson est également l’occasion d’aborder l’histoire du panafricanisme, et d’évoquer des thématiques et des sujets liés à l’époque, notamment les liens entre les Africains-Américains, les Africains, les Caribéens et l’URSS, mais aussi avec les avant-gardes anglaises.

RÉPONDRE

Merci de renseigner votre commentaire
Merci de renseigner votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.