Qui est Eric Turlot?

0
7

Eric Turlot n’a pas toujours été peintre. Après des études aux Arts Appliqués (Duperré) et aux Beaux-Arts de Paris, il s’oriente vers les métiers de la communication.
Né un12 mars à Neuilly sur Seine, de son père, chanteur de variété, il a hérité le goût de s’exposer.
Depuis sa plus tendre enfance, il dessine sur tout avec tout ce qui tombe à portée de main mais pas que…
Incapable de choisir entre la musique et les arts graphiques, il voit de la musique dans sa peinture et de la peinture dans sa musique.

De 1975 à 2005 il est concepteur graphique et rédactionnel, puis directeur de création dans diverses agences de communication parisiennes.
Après avoir mis son savoir au service des marques, il décide en 2005 de vivre de son Art.
C’est en rencontrant Henryka Szurley (plasticienne) qui cherche un artiste pour partager son atelier qu’il décide de franchir le pas et de devenir artiste peintre à plein temps.
Très vite, les choses se mettent en place…
Les expositions se succèdent alors de galeries en salons et de salons en galeries en France, en Allemagne et aux Etats-Unis.

Aujourd’hui à la fois Jazzman et artiste peintre, il continue à mettre de la musique dans sa peinture et de la peinture dans sa musique. C’est le début de la série «Autour de Minuit» : une peinture urbaine qui reflète la lutte de la lumière et de la nuit dans un esprit Jazz.
Eric Turlot vit à Paris et puise son inspiration au cœur de la Ville-Lumière. S’il a choisi d’installer son atelier en Normandie, c’est peut-être à cause des impressionnistes, ces autres chasseurs de lumière.

En 2009, le travail d’Eric est récompensé par 2 prestigieuses sociétés académiques :
Arts Sciences & Lettres – Médaille d’Argent – Mérite et dévouement français – Médaille d’Or
Puis en 2014 par l’Institut Européen des Arts Contemporains : Médaille de Vermeil.
Membre de la prestigieuse Fondation Taylor, Eric Turlot, présent sur ArtPrice, bénéficie de la Cotation Drouot.

La démarche de l’artiste :
Mes toiles sont un peu comme cette chanson de Nougaro : « L’enseigne au néon… à l’entrée du bouge, éclaire la chambre noire, d’une lumière rouge quand descend le soir et dans cette chambre rouge y a un grand type noir avec une femme rouge en robe de soie noire… »
On y retrouve tous les acteurs de ma peinture : la ville, la nuit, la lumière artificielle, le cinéma et le jazz. Lumière, cinéma et jazz, ces 3 enfants nés au vingtième siècle qui ont vu le jour la nuit.
Si ma peinture a longtemps reflété la lutte de la lumière et de la nuit pour conquérir le cœur des villes, aujourd’hui je m’attache surtout aux mouvements et aux bruits de la cité.
Mes toiles s’éclairent peu à peu, la brosse remplace le couteau et les rues vibrent d’une activité humaine hypnotique et sans cesse renouvelée.

http://eric-turlot.fr/

RÉPONDRE

Merci de renseigner votre commentaire
Merci de renseigner votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.