Qui est Pierre Rabhi?

0
23



Pierre Rabhi, de son nom d’origine Rabah Rabhi, né le 29 mai 1938 à Kenadsa, en Algérie, est un essayiste, agriculteur bio, romancier, écologiste et poète français, fondateur du mouvement Colibris et « figure représentative du mouvement politique et scientifique de l’agroécologie en France. »

Sa pensée est inspirée par le mouvement anthroposophe, dont il promeut l’application agricole, appelée « biodynamie » considérée comme pseudo-scientifique

Dans un article du Monde Diplomatique intitulé « Le système Pierre Rabhi », Jean-Baptiste Malet explique la popularité de la figure et des idées de Rabhi : « L’icôneRabhi tire sa popularité d’une figure mythique : celle du grand-père paysan, vieux sage enraciné dans sa communauté villageoise brisée par le capitalisme, mais dont le savoir ancestral s’avère irremplaçable quand se lève la tempête. Dans un contexte de catastrophes environnementales et d’incitations permanentes à la consommation, ses appels en faveur d’une économie frugale et ses critiques de l’agriculture productiviste font écho au sentiment collectif d’une modernité hors de contrôle. En réaction, l’inspirateur des « colibris » prône une « insurrection des consciences », une régénération spirituelle, l’harmonie avec la nature et le cosmos, un contre-modèle local d’agriculture biologique non mécanisée. Ces idées ruissellent dans les médias, charmés par ce « bon client », mais aussi à travers les activités du mouvement Colibris, fondé en 2006 par Rabhi

Pierre Rabhi est né Rabah Rabhi en 1938 dans une famille musulmane de Kenadsa, près de Colomb-Béchar, une oasis dans le sud de l’Algérie4. Sa mère meurt de tuberculose alors qu’il est âgé de 4 ans. Ses frères vivent à Béchar et Kenadsa.

Son père, forgeron, musicien et poète, le confie à l’âge de cinq ans à un couple de Français, un ingénieur gaulliste et une institutrice6, venus travailler dans les houillères du Sud Oranais dans son village natal. Plus tard, le père est contraint de fermer son atelier et de travailler à la mine, ce qui marque la réflexion et la pensée du fils5.

Le jeune Rabah quitte Kenadsa pour Oran avec sa famille d’adoption et y suit deux années d’études secondaires. À l’âge de seize ans, à Oran, il se convertit au christianisme et adopte le prénom Pierre. Il commence à travailler dans la dentisterie, puis en tant qu’employé de banque. Lorsque la guerre d’Algérie éclate en 1954, il se trouve dans une situation de double exclusion, fâché avec son père pour s’être converti7, et avec son père d’adoption qui le met à la porte un soir pour avoir critiqué le maréchal Alphonse Juin6. Depuis, il a déclaré ne plus se sentir lié à une religion en particulier, la dimension spirituelle de sa réflexion s’étant profondément élargie

Il s’oppose à la procréation médicalement assistée (PMA) en général (qu’elle soit destinée à des femmes seules, à des couples hétérosexuels ou homosexuels) estimant qu’elle n’est pas naturelle, et donc dangereuse, faisant le parallèle avec l’agriculture chimique

RÉPONDRE

Merci de renseigner votre commentaire
Merci de renseigner votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.