Qui est Virginie Despentes auteur de Baise-moi?

0
222

Virginie Despentes, née le 13 juin 1969 à Nancy (France), est une écrivaine et réalisatrice française, à l’occasion traductrice et parolière.

Elle a été révélée par son roman Baise-moi (1994), dont elle a ensuite réalisé l’adaptation cinématographique(2000). Son plus grand succès à ce jour est la trilogie Vernon Subutex publiée entre 2015 et 2017 et qui a été adaptée pour le petit écran pour Canal + en une mini-série de neuf épisodes diffusés à partir d’avril 2019 avec Romain Duris dans le rôle du personnage principal.

Elle est membre de l’académie Goncourt depuis le 5 janvier 2016

Après avoir vécu avec le journaliste Philippe Manœuvre, rédacteur en chef de Rock & Folk, Virginie Despentes est, comme elle le déclarera en forme de coming out, « devenue lesbienne à 35 ans ».

Elle devient la compagne du philosophe Paul B. Preciado (Beatriz Preciado avant son changement d’état civil), théoricien et adepte de la déconstruction du sexe. Elle expliquera à propos de leur relation, qui durera dix ans, jusqu’en 2014, et de son propre changement d’orientation sexuelle :

« Ma vision de l’amour n’a pas changé, mais ma vision du monde, oui. C’est super agréable d’être lesbienne. Je me sens moins concernée par la féminité, par l’approbation des hommes, par tous ces trucs qu’on s’impose pour eux. Et je me sens aussi moins préoccupée par mon âge : c’est plus dur de vieillir quand on est hétéro. La séduction existe entre filles, mais elle est plus cool, on n’est pas déchue à 40 ans. »

En 2005, elle rédige trois titres pour l’album Va chercher la police du groupe A.S. Dragon, ainsi que deux préfaces, l’une pour Roland Cros et son ouvrage sur le groupe Bérurier Noir et l’autre pour J’assume de Nina Roberts, actrice pornographique. En 2006, elle réalise le clip de la chanson Mauvaise étoile pour Patrick Eudelin

Baise-moi, le roman

« Elle est surprise d’être aussi vulnérable, encore capable de douleur. Au début, on croit mourir à chaque blessure. On met un point d’honneur à souffrir tout son soûl. Et puis on s habitue à endurer n’importe quoi et à survivre à tout prix. On se croit endurcie, souillée de bout en bout. L âme en acier trempé. » Nadine et Manu sont deux filles de leur époque, à une nuance près elles refusent de subir la vie, ses frustrations et ses défaites. Alors, elles forcent le destin à accomplir leur volonté, persuadées que tout ce qui ne les tuera pas les rendra plus fortes. De casses de supermarché en revanches sanglantes, elles deviennent des prédatrices insatiables et sans scrupules, parsemant leur sale balade de sentences bien brutales, syncopées et implacables.  

RÉPONDRE

Merci de renseigner votre commentaire
Merci de renseigner votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.