Randonnée : Le chemin de Stevensone

0
8

Chaque année, ça recommence, l’envie de partir démange, marre de la pollution et du bitume, on veut retrouver le contact avec la nature en marchant…

Enfilez vos chaussures de rando, mais surtout ne vous perdez pas dans la forêt de d’Aubrac !

En 12 jours de marche et 252 km, le chemin de Stevenson est balisé du Puy-en-Velay à Alès.

Le paysage est rude et magnifique sur les plateaux volcaniques du Velay, par Pradelles et Langogne. Puis les hautes terres du Gévaudan se révèlent jusqu’aux Alpiers, avec une variante possible par Notre-Dame-des-Neiges.

Bientôt, les reliefs des monts Lozère et sa flore étourdissante s’étendent sous le mont Finiels jusqu’à Pont-de-Montvert. Le granit est souverain, des murs aux montjoies marquant les chemins et aux rochers environnés de gentianes jaunes. Le sentier plonge alors sous les châtaigniers du pays Camisard par Saint-Germain-de-Calberte et Saint-Jean-du-Gard, où Stevenson termina son périple.

L’itinéraire se poursuit par les mûriers puis les vignes du Languedoc où la chaleur méditerranéenne enveloppe les dernières étapes jusqu’à Alès. Les mots ultimes de Stevenson seront de regrets pour son ânesse : « Ses défauts étaient ceux de sa race et de son sexe ; ses qualités lui étaient propres. Adieu… ».

RÉPONDRE

Merci de renseigner votre commentaire
Merci de renseigner votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.