Robert Badinter idiss

0
23

À l’âge où l’on écrit ses mémoires, Robert Badinter a préféré raconter la vie de sa grand-mère Idiss. Elle a vécu le destin tourmenté des Juifs russes de l’empire tsariste qui ont fui les persécutions au début du XXe siècle pour gagner Paris. Etablie avec sa famille dans le quartier du Marais, Idiss parlait trois langues mais ne savait ni lire, ni écrire. A force de travail et grâce à une volonté d’intégration sans faille, Idiss et les siens connaîtront une ascension sociale rapide dans le Paris de l’entre-deux-guerres. Mais l’histoire cruelle des Juifs européens la rattrape. Hitler prend le pouvoir en Allemagne, déclenche la guerre, l’armée française est défaite, Paris occupé, les lois d’exception et les arrestations de Juifs se multiplient. Dans ce climat de terreur, Idiss, âgée et malade, s’éteint en avril 1942, à l’heure où, sur tous les fronts, les armées nazies triomphent. Ainsi s’achève la destinée singulière d’Idiss, de la misère du ghetto russe aux lumières de Paris et à la nuit de l’Occupation.

Robert Badiner a été garde des Sceaux (1981-1986) et président du Conseil constitutionnel.

Disponible à partir du 24 octobre 2018 et édite par Fayard

Amazon : Voir les prix Fnac : Voir les prix Priceminister : Voir les prix

RÉPONDRE

Merci de renseigner votre commentaire
Merci de renseigner votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.