Des scientifiques ont créé les premiers hybrides hommes-animaux avec succès

0
67

Des scientifiques créent un porc humain hybride en laboratoire.

Les scientifiques ont révélé qu’ils sont parvenus à créer un hybride entre un être humain et un animal en laboratoire. Ils ont dit que le succès du projet démontre que les cellules d’un être humain peuvent être introduites dans un organisme qui n’est pas humain et qu’elles peuvent survivre et se développer dans un animal hôte, qui est en l’occurrence un porc.

Il s’agit d’un progrès biomédical dont les scientifiques ont toujours rêvé, mais qui les a en même temps mis dans l’embarras, car ils espéraient pouvoir trouver une solution à la pénurie d’organes de donneurs, qui est aujourd’hui à un niveau critique. Les scientifiques ont dit que toutes les dix minutes, une personne est inscrite sur la liste d’attente nationale pour une transplantation d’organe. Chaque jour, 22 personnes qui attendent sur cette liste meurent parce qu’on ne leur a pas donné l’organe dont ils avaient besoin. Ils ont soulevé la question de savoir ce qui se produirait si les gens n’avaient pas à dépendre du décès d’un autre donneur, car les organes sur mesure pourraient être cultivés au sein d’un animal hôte.

Même si cela peut sembler être tiré par les cheveux et quelque chose qui sort tout droit d’un film, les scientifiques sont maintenant plus près d’en faire une réalité. Des chercheurs du Salk Instituteont déclaré avoir créé une chimère: un organisme capable de contenir des cellules provenant de deux espèces distinctes.

La recherche sur les chimères n’est pas admissible aux subventions aux États-Unis

Par le passé, c’est quelque chose qui était hors de portée des scientifiques. À l’heure actuelle, de telles expériences ne sont pas admissibles aux subventions aux États-Unis. Jusqu’ à présent, Salk et le reste de l’équipe ont dû compter sur des dons privés. L’opinion publique est un autre facteur qui entrave la création d’organismes à la fois animaux et humains.

Jun Wu, l’auteur principal de l’étude au Salk Institute croit que les gens devraient regarder cela d’un point de vue différent et a pointé du doigt les chimères mythiques qui, selon lui, incluent des hybrides homme-oiseau que les gens appellent des anges. Il a poursuivi en disant que les anciennes civilisations liaient toujours les chimères à Dieu. Nos ancêtres croyaient qu’une chimère protégerait un humain et il a souligné que c’est ce que les scientifiques espèrent avec l’hybride humain-animal dans le futur.

Deux façons différentes de faire une chimère

Essentiellement, il y a deux différentes façons de faire une chimère. La première consiste à introduire des organes d’un animal à un autre et c’est la plus risquée car le système immunitaire de l’hôte pourrait rejeter cet organe. L’autre voie débute à un niveau embryonnaire lorsque l’une des cellules d’un animal est introduite dans l’embryon de l’autre, puis elles fusionnent et se développent pour devenir un hybride. Bien que cela puisse paraître étrange, c’est un moyen de résoudre les problèmes biologiques les plus déroutants avec des organes cultivés en laboratoire.

Lorsque les scientifiques ont découvert les premières cellules souches, il semblait qu’elles contenaient une promesse scientifique infinie. Toutefois, il a été très difficile de convaincre les cellules de se développer dans les organes et les tissus voulus. Les cellules doivent pouvoir survivre dans des boîtes de Pétri et les scientifiques ont utilisé ce qu’ils appellent des « échafaudages » pour essayer de s’assurer que les organes prendraient la forme correcte. Les patients devaient également subir des procédures non seulement invasives mais tout autant douloureuses pour prélever les tissus nécessaires au lancement du processus.

Source: Cell.com via Disclose.tv

RÉPONDRE

Merci de renseigner votre commentaire
Merci de renseigner votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.