Une fille facile : un film de Rebecca Zlotowski

0
4

Naïma a 16 ans et vit à Cannes. Alors qu’elle se donne l’été pour choisir ce qu’elle veut faire dans la vie, sa cousine Sofia, au mode de vie attirant, vient passer les vacances avec elle. Ensemble, elles vont vivre un été inoubliable.  

Son premier long métrage, Belle Épine, est son projet de fin d’étude à La Fémis, écrit sous l’égide de son tuteur Lodge Kerrigan. Il est présenté en compétition lors de la 49e Semaine de la critique et obtient en janvier 2011 le prix Louis-Delluc du meilleur premier film ainsi que le prix du syndicat français de la critique du meilleur premier film. Ce film vaut à Léa Seydoux une nomination au César du meilleur espoir féminin en 2011.

En 2013, Rebecca Zlotowski réalise Grand Central, en sélection officielle au festival de Cannes, dans la catégorie Un certain regard.

Son film, Planetarium, avec l’actrice israélo-américaine Natalie Portman et Lily-Rose Depp, sort en 2016. Son père, l’interprète-traducteur Michel Zlotowski que l’on peut entendre régulièrement sur France Inter pour des traductions, joue aussi dans le film le rôle du père d’un juif polonais.

RÉPONDRE

Merci de renseigner votre commentaire
Merci de renseigner votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.